La découverte de notre village



















 

 

 

 









Il semblerait que les phéniciens après la fondation de Marseille (6esiècle av J.C.) aient implanté à Montfrin l'une de leurs colonies. Plus tard, les romains (vers 120 av J.C auraient baptisé cet endroit "montagne giboyeuse", Mons Ferinus, qui, par abréviation aurait donné Monsfrinus.

Dans les plus anciennes chartes connues, où on a retrouvé l'appellation :

  • "castrum Montisfrini" en 1156
  • "de Monteferino" en 1218,
  • "locus Montis-Frini" en 1461,
  • puis, au cours des années, ces dénominations se sont francisées et abrégées par l'esprit de simplification des hommes, et le nom actuel de Montfrin apparaÎt en 1551. A proximité du Pont du Gard, de Nîmes et d'Avignon, Montfrin est un village de trois mille habitants que surplombe un château médiéval.

    Il doit aux Templiers son église, la commanderie, la maison du commandeur. Le site de la Baume, dans les hauteurs, est sans doute leur contemporain. Au huitième siècle, Charles Martel a livré bataille. Henri Reynaud, que son cousin Alphonse Daudet a brocardé sous le nom de "Tartarin de Tarascon" vivait à Montfrin. Molière est passé par là, et bien d´autres personnages historiques, dont Pierre Mendès-France.

    La culture ici est rurale, et taurine avec des courses camarguaises qui attirent les amateurs de tout le département.

    Du château, gagner La Baume, à pied ou en voiture (2 Km environ). En partie creusé dans la roche, ce site abrite 75 niches â abeilles, ce qui en ferait le plus grand "apié" de France. Une croix trouvée en son sol, portant le symbole donné aux Templiers par le roi de Jérusalem incite à penser qu´il est d´origine templière.

    Les principaux monuments de notre village :
    • vestiges préhistoriques et antiques
    • station des Orgnes,
    • habitat et poterie gallo-romains, aux Mollières.
    Architecture civile :
    • château dominant le village et la plaine,
    • ancienne commanderie Renaissance et sol de l'ancien cimetière,
    • mairie 17e,
    • maison de Calvières Renaissance,
    • maisons 16e,
    • ruines du château de la Beaume 12e.
    Architecture sacrée :
    • église romano-gothique 12e/13e, båtie sur les ruines d´un temple romain,
    • chapelle des pénitents 16e/17e,
    • vestiges de l´église Saint-Jean-des-Vignes,
    • oratoire Saint-Jean 8e, chapelle fondée par Charlemagne en souvenir de la victoire sur les Sarrasins remportée par Charles Martel ; l´ancienne chapelle est remplacée par un oratoire construit par les pénitents de Montfrin.
    MONTFRIN est donc un village au riche patrimoine ! Une liste très détaillée du petit patrimoine est présente sur le site du pays "Uzège - Pont du Gard", dans lequel un inventaire complet est consultable www.uzege-pontdugard.fr .Les principaux monuments de Montfrin se visitent gratuitement. Le château de Montfrin est une propriété privée. Tous les monuments ou vestiges qui appartiennent au petit patrimoine et se rencontrent au détour des chemins et ruelles de notre commune sont gratuits.